Pourquoi faire relier ses livres... protéger, pérenniser, valoriser

Pourquoi faire relier ses livres ?

… protéger, pérenniser, valoriser.

La reliure recommande un livre. Il faut qu’un livre rappelle son lecteur, comme on dit que le bon vin rappelle son buveur. Il ne peut le rappeler que par l’agrément. Un certain agrément doit se trouver même dans les écrits les plus austères.

Joseph Joubert – Carnets tome 1, 1 avril 1797

Protéger, comment ?

Boîte de conservation en papier

Etuis, boîtes de conservation, reliures basiques.

Pérenniser, comment ?

Utilisation de matières plus nobles et plus coûteuses (colles 100% cellulose, papiers de qualité, cuirs nobles, etc.) et usage de techniques particulières adaptées au support.

Valoriser, comment ?

Reliure plein chagrin avec fermoir métallique Dimension esthétique supplémentaire, la reliure à décors, et l’usage de matières nobles voire luxueuses. L’objet livre devient une œuvre de « haute couture ».

Les pires ennemis

Conditions de stockage :

Humidité, champignons La crasse et la poussière
Variation et addition des
paramètres précédents, démultiplicateurs d’usure
Les insectes bibliophages Lumière (décolore, acidification du papier pâte à bois mécanique accentuée)

 

Mauvaises manipulations :

Usage d’adhésif pour réparations sommaires (tâches indélébiles déchirures et fragilisation) adhesif_picto Forcer un livre pour le laisser ouvert
  illustration livres mal rangés Saisie d’un livre par la coiffe
Mauvais rangements en bibliothèque
dessin_enfant_picto Dessins d’enfants, barbouillages…

 

 

Exemple de plein cuir Exemple de reliure à décor Exemple de demi-reliure Exemple de reliure parlante Exemple de bradel Exemple de boîte Exemple d'étuis Exemple de chemise